Plan National de Prévention : vu du foie, le vin a encore gagné
 

L’annonce du Plan National de Prévention démontre une fois de plus l’influence malfaisante du lobby alcoolier. Alors que l’alcool tue davantage en France que ne tuent les armes à feu aux Etats-Unis (49 000 morts contre 33 000), les mesures proposées sont cosmétiques, bien en deçà de la gravité du problème.
Sans discussion, les dommages peuvent être attribués à la consommation de toutes les boissons contenant de l’alcool. Ils ne dépendent que du niveau moyen de consommation, bien trop élevé en France, loin de toute "modération" (...)
Communiqué de 9 experts de santé publique, 26 mars 2018.