Consommation d’alcool : combien de morts faut-il attendre avant la mise en œuvre d’une politique de réduction des risques réellement efficace ?
ANPAA
 

Les consommations d’alcool sont à l’origine de 41 000 décès par an en France, une mortalité évitable largement supérieure à celle observée dans nombre d’autres pays européens. C’est ce que révèle le dernier numéro du Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire publié aujourd’hui par Santé publique France.
Alors que la baisse continue de la consommation d’alcool depuis les années 50 stagne depuis 5 ans, l’ANPAA appelle le Gouvernement à promouvoir une politique de réduction des risques sanitaires et des dommages sociaux enfin à la hauteur de l’enjeu (...)
Communiqué de presse du 19 février 2019.