Pour faire durer le plaisir, faire une pause-alcool...
 

Dans une tribune parue le 9 décembre dans Le Figaro, de grands cuisiniers, des sportifs, des artistes, se posent en défenseurs du goût et de la tradition et s’attaquent au projet de faire l’expérience d’une pause avec l’alcool en janvier avec le "Défi De Janvier". Le mythe du "Français bon vivant" sous-jacent à leurs propos permet de justifier et d’entretenir l’idée des consommations d’alcool excessives, problématiques voire dépendantes. Il faut garder à l’esprit que 20 % de la population consomment 80 % de l’alcool vendu en France, et que ces 20 % de sur-consommateurs sont nécessaires à la bonne santé de la filière alcool (...)
Communiqué de presse interassociatif, 12 décembre 2019.